Un mécanisme social que vous devez connaitre !

6 septembre 2011

Recevez mes conseils sur le freelancing, le code, et sur quoi donner, à qui et comment en business

Pas de spam. 100% gratuit. Désinscription quand tu veux


Dans les premiers temps de l’humanité et les premiers groupes humain, l’expression du visage terrorisé de celui qui avait vue un tigre à proximité devait suffire à semer la panique chez tous ceux qui connaissaient cette expression – et les précipiter vers un abri. Aujourd’hui il y a peu de chance qu’un tigre se promène dans la rue, ce mécanisme de défense des temps anciens reste cependant toujours présent, ancrés dans nos cerveaux.

 

L’influence des autres sur notre vie

Les personnes que nous fréquentons le plus, nos amis, nos proches, ont une influence considérable sur nos vies, leurs habitudes, leur état d’esprit, leur monde intérieure, leur façon de pensé, avec le temps finissent par nous pénétré et nous influencé, de la même façon que nous les influençons aussi.

Qui nous fréquentons détermine en grande partie la direction que prends notre vie, suivant les personnes que nos côtoyons régulièrement nous pouvons littéralement stagné, régressé mais aussi évolué et nous élevé. J’aimerai vous expliqué ce qui se cache derrière ce phénomène.

Quand vous voyiez quelqu’un vous sourire, dans votre cerveau s’activent, à un moindre niveau, les même aires que celles du cerveau de votre interlocuteur. Sourire viens à votre esprit, vous avez envie de sourire.

Quand vous voyez quelqu’un de triste ou en colère, le même phénomène se produit, vous ressentez un peu la tristesse, la colère, de cette personne, et vous devenez vous-même aussi dans une moindre mesure un peu triste ou en colère.

Cette contagion émotionnelle passe par de multiples circuits neuraux qui fonctionnent en parallèle avec vos cerveaux. En terme de système, on dit que les cerveaux sont alors <<couplés>>, c’est à dire que ce qui sort de l’un entre dans l’autre pour modifier son fonctionnement.

 

Les neurones miroirs

Dans notre cerveau existe ce qui est appelé des neurones miroirs, ces neurones ont la particularité de rendre les émotions contagieuses et laissent se répandre en nous les sentiment que nous observons.

Notre système nerveux est construit pour être capturé par le système nerveux des autres, afin que nous pussions les comprendre comme si nous étions dans leur peau. Nos esprits ne sont pas si indépendants, séparés et isolés comme nous pourrions le croire, il faut les voir comme perméables, en interactions permanente, comme reliés par des fils invisibles. Ceci se passe à un niveau inconscient, nous sommes en dialogue constant avec notre interlocuteur, et nos sentiments, nos manières de bouger sont en phase avec les siens. Tant que nous sommes ensemble, notre vie mentale est interconnecté.

 

Choisissez votre entourage

Nous nous influençons constamment les uns les autres. Jim Rohn, un penseur est entrepreneur américain influent de notre époque disait que nous sommes la moyenne des 5 personnes que nous fréquentons le plus. Nous pourrions allé plus loin que ça en disant que nous sommes l’exact reflet de qui nous fréquentons. Il est capital pour pouvoir évolué dans le bon sens de choisir soigneusement les personnes que nous laissons profondément entrés dans nos vies car leur influence sera majeur et déterminante pour la suite du chemin qui nous attends.

Il est aussi important de rester ouvert aux autres personnes, celles qui croisent nos vies et qui exercent une influence positive sur nous. La diversité relationnel est une très bonne chose, bénéfique à notre évolution, elle permet de nous secouer, de remettre en question nos certitudes, nous montré d’autres chemins de vie, d’autres points de vues.

Connaissiez-vous ce mécanisme social ? Qu’en pensez-vous ?

Source : Cultiver l’Intelligence Relationnelle de Daniel GOLEMAN

Développeur Front-end freelance, développeur Wordpress, React, créateur site web Shopify

À propos de moi

Je suis développeur web freelance depuis 5 ans, quand je ne code pas, je suis un avide partiquant de fitness et aime me balader sur les montagnes